Nouveaux programmes (BO hors série du 14 février 2002)

La terminologie employée peut varier d'un pédagogue à l'autre; l'important est de garder une cohérence dans le discours. Par-delà les mots, la littérature pédagogique est assez convergente sur le message à transmettre.

Les objectifs sont déterminés par l'enseignant, ils permettent de donner du sens aux activités et de mieux les concevoir.

Le mot "compétence" désigne les acquisitions des élèves en correspondance avec les objectifs du maître. Sont proposés ici plusieurs classements possibles des objectifs.

     

Classement en fonction de la discipline

Il permet d'identifier la discipline à laquelle se rapporte un objectif donné; celui-ci est alors dit spécifique à ce champ disciplinaire. S'il concerne plusieurs disciplines, il est dit transversal. Pour l'enseignant polyvalent, ce classement est utile; par exemple, au cours de la rédaction d'une trace écrite relative à une activité scientifique, il doit savoir si les objectifs qu'il tente d'atteindre concernent la science ou la maîtrise de la langue écrite. 

Remarque : Le mot spécifique est parfois utilisé dans un autre sens. En effet, pour certains pédagogues ce mot désigne les objectifs pouvant être atteints au cours d'une séance de travail; ces objectifs atteints en un temps relativement court sont ici qualifiés d'opérationnels (voir ci-après)

     

Classement en fonction de la nature de l'objectif

L'objectif est notionnel s'il est relatif à un savoir, une notion, une idée, une abstraction ou un concept; il est méthodologique s'il se réfère à un savoir-faire, un raisonnement, une action, une démarche, une stratégie, une procédure ou une méthode; il est d'attitude s'il concerne un savoir-être, un comportement ou une conduite. L'école doit réserver une large place à l'acquisition de méthodes ou d'attitudes sans privilégier systématiquement les notions. 

Par exemple, les activités de rangement d'objets imposent des critères qui font souvent appel à des concepts (grandeurs physiques telles que la longueur, la masse...); elles contribuent donc à mieux comprendre ces abstractions. Mais ce rangement n'est possible que si l'enfant est capable d'établir une "stratégie", c'est-à-dire expliciter des règles d'action; en effet, il ne suffit pas d'agir, il faut aussi être capable de décrire et d'expliquer les actions, et ce, dès la maternelle.

     

Classement en fonction des durées pour atteindre l'objectif

L'objectif est général s'il nécessite un nombre important d'activités et de séances pour être atteint; il est alors considéré comme la résultante de plusieurs composantes qui se rapportent à des objectifs opérationnels atteints en une durée relativement courte (une ou deux séances, voire une partie d'une séance donnée).

Par exemple, comprendre les états de la matière (avec un niveau de formulation adapté) est un objectif général qui implique l'approche d'un grand nombre de notions, liées aux objectifs opérationnels, telles que: la substance, sa conservation, ses transformations, les critères de reconnaissance des divers états, une approche de modèles explicatifs ... 

Pour la préparation de la classe, l'enseignant doit donc définir l'objectif général en fonction des programmes et des instructions, identifier les divers éléments indispensables pour l'atteindre et formuler avec rigueur les objectifs opérationnels (les guides pédagogiques constituent pour cela une aide précieuse). Cela implique donc une vision globale du maître sur ce qu'il doit enseigner. 

     

Remarques et exemples

Ces divers modes de classement ne s'excluent pas; en effet, un objectif peut être spécifique à un champ disciplinaire, concerner une notion ou une méthode, le court ou le long terme.

L'emploi des verbes facilite sa formulation; ainsi, l'élève "est conduit à..." ou "est capable de...": réaliser, utiliser, manipuler, constater, découvrir, identifier, ranger, classer, construire, imaginer, créer, observer, analyser, expérimenter, tester, rechercher, repérer, associer, différencier, coder, décoder, lire, écrire, choisir, comparer, mesurer, expliquer, démontrer, savoir, prévoir, connaître, apprendre, acquérir, travailler, comprendre, concevoir, raisonner, synthétiser, rédiger, expliciter, exploiter, réinvestir, communiquer... L'expression qui suit ces verbes précise alors l'objectif. 

Par exemple: rendre l'élève capable de travailler en groupe, en respectant les autres (objectif général, d'attitude, non spécifique); conduire l'élève à concevoir la conservation du sel dissous dans l'eau (objectif opérationnel, notionnel, spécifique à la physique); amener l'élève à expliciter des règles d'action pour tester une hypothèse (objectif opérationnel, méthodologique, spécifique aux sciences); développer la capacité de l'élève à concevoir une démarche expérimentale (objectif général, méthodologique, spécifique aux sciences); aider l'élève à approcher le concept d'énergie (objectif général, notionnel, spécifique à la physique)...

Texte écrit à partir de l'ouvrage de Jean-Pierre BONAN "enseigner la physique à l'école primaire" édité par Hachette éducation en 1998.
 
fichier pdf de la page